The Métropolitain

La Patrie

 

Louise et l’État : une histoire d’amour

Par Dan Delmar le 1 octobre 2009

Si les sondages des récents mois s’avèrent véridiques quant aux intentions du tiers des électeurs qui daigneront voter le jour du scrutin, Louise Harel a bien des chances d’être élue maire de Montréal.   Mme Harel est connue en tant qu’ancienne députée du Parti Québécois et ministre de premier plan.  Mais quelles sont son histoire et sa vision d’un bon gouvernement, et aussi, que planifie-t-elle pour Montréal ?

Prud’homme retires

Par Alan Hustak le 1 octobre 2009

Dignitaries from a number of Arab countries as well as Cuba and Russia attended a reception at Montreal City Hall Sept. 9 to honour the Dean of Canada’s parliamentarians, retiring senator Marcel Prud’homme. Prud’homme, who was described as the institutional memory on Parliament Hill  was first elected as a Liberal MP in 1963 and never lost an election before Brian Mulroney appointed him a senator 16 years ago...

 

Les rues de la honte

Par Pierre K. Malouf le 1 octobre 2009

La rue Amherst conservera son nom. Échec déplorable ! Le principal reproche que j’adresse aux  valeureux censeurs qui voulaient améliorer les temps présents en épurant les temps anciens., c’est d’en être resté au stade larvaire d’un projet par ailleurs salutaire.  Montréal est sillonnée de long en large et de haut en bas, de rues aux noms douteux, pourquoi diable nous indigner des  seuls méfaits du misérable Jeffrey Amherst, qui n’a même pas su mettre à exécution ses criminelles intentions — ce que les susnommés ignoraient, les grandes vertus faisant souvent bon ménage avec l’ignorance. « Plus le mensonge est énorme, plus il sera cru », disait Joseph Goebbels, je dis que plus la mission est impossible, plus elle anoblit ses héros. Nos redresseurs de torts ont commis l’erreur de ne pas voir assez grand...

Réponse à un jeune

Par René Girard le 1 octobre 2009

« Aujourd’hui, quand on demande à un jeune […] qui est Lionel Groulx, il répond que c’est une station de métro », déplorait Claude Béland, ancien dirigeant du Mouvement Desjardins et actuel président du conseil d’administration de la Fondation Lionel-Groulx, dans le Devoir du 13 août dernier.

Si un jeune me demandait à moi qui était Lionel Groulx, voici la réponse que je lui donnerais : 

 

Ce n’est pas ma fête

Par Louise V. Labrecque le 1 octobre 2009

J’aime beaucoup les anniversaires.  Ils nous invitent à déclarer des sentiments trop souvent tacites, qui vont sans dire, mais qui vont tellement mieux en les disant. Ils invitent aussi à la rencontre avec le passé, à des retours vers ce que l’on fête, à des prises de consciences renouvelées vers soi, comme l’air de dire : « J’ai eu de la chance ».  Ainsi, je m’amuse à évoquer les mille et unes réflexions se situant au cœur du dernier livre de Milan Kundera : Une rencontre.

Un sujet sans importance

Par Pierre K. Malouf le 2 septembre 2009

La question n’a aucune importance, mais elle est souvent posée de diverses manières qui se ressemblent toutes : quelle différence y a-t-il entre la droite et la gauche ?  Telle mesure proposée par tel parti, par tel groupe de pression, tel penseur, doit-elle être classée à droite ou à gauche ?  De quel bord de l’éventail situer, par exemple, le manifeste des Lucides, la réplique des Solidaires, le rapport Monmarquette, Bouchard-Taylor ?  Hors le sexe de l’individu concerné, comment distinguer un homme de droite d’une femme de gauche, une femme de droite d’un homme de gauche ?  Toujours la même question stérile, que quelques événements récents ont ramenée sur tapis.  Vous me pardonnerez de la traiter ici avec quelque légèreté...

A campaign of chaotic vanity « …le public est ennuyé par les politiques de la grande ville… »

Par Alan Hustak le 2 septembre 2009

WedNit082709188Edit_resize.jpgGerald Tremblay is on the ropes.  The momentum is with his nemisis  Louise Harel.  What is shaping up is a municipal election campaign of chaotic vanity.  In the past few weeks so many candidates have been jockeying for position that  you need a program  to know  who they are and what they stand for.




..Gerald and Louise Take a Tram Ride

Par Robert Presser le 2 septembre 2009

Since Montreal is apparently flush with cash to undertake new infrastructure projects, a study by engineering consortium Genivar-Systra was commissioned to demonstrate the viability of a 12 kilometre tramway network for Montreal.  The cost is estimated at $500-$750 million dollars, depending on the scope of secondary infrastructure work that is included in the study.  But what would a trip on a Montreal tramway really look like?  Imagine if we could take a ride on the Guy Street to Jean Talon line?

Vision sets its sights on Ville-Marie

Par P.A. Sévigny le 2 septembre 2009

With less than a month left to go before the start of Montreal’s municipal election campaign, Louise Harel’s team is already up to speed with 10 more weeks to go before next November’s election. While Harel’s charm offensive is winning converts all over the city, she’s still letting everyone know she won’t back down from a fight-any fight...

Closing Peel Street bad idea

Par P.A. Sévigny le 2 septembre 2009

Last July, the entire section of Peel Street between Sherbrooke St. and De Maisonneuve Blvd.was closed after a decorative slab of concrete weighing 135 kilos fell out of its 18th floor casement, killing Léa Guilbeault, 33 and permanently injuring her husband Hani Beitinjaneh. After Guilbeault’s body was taken away, city fire and security officials immediately closed the street as a security precaution against further incidents and possible injuries. Six weeks later, Peel Street is still closed and local business people wonder why the Tremblay administration can’t do anything about it...

Le libéralisme face à l’homophobie islamofasciste

Par Daniel Laprès le 2 septembre 2009

Le dimanche 16 août dernier, au moins 100 000 spectateurs assistaient au défilé de la Fierté gaie de Montréal.  Le parti libéral du Canada a profité de l’occasion pour rappeler que c’est un gouvernement libéral qui, il y a 40 ans, avait légalisé l’homosexualité au Canada.  Accompagnés de quelques dizaines de militants libéraux,cinq députés libéraux ont participé au défilé en arborant fièrement des affiches dont le slogan ne manquait ni d’originalité ni de saveur : « 69 une position libérale ».  Il fallait effectivement y penser... 

Ending homophobia

Par Jessica Murphy le 2 septembre 2009

Quebec’s wide-ranging, inter-ministerial action plan against homophobia, years in the making, is expected to be tabled this fall.

The action plan uses as its framework the recommendations put forward by the Quebec human rights commission’s 2007 report into homophobia in the province.

Comfort and dependency

Par Akil Alleyne le 2 septembre 2009

I will never forget the surprise and disappointment I felt as a child when I first discovered that the word used to describe opponents of Quebec sovereignty was “federalist”. Even at the tender age of ten, I was dismayed that as Canada teetered on the brink of dissolution, this dry, wishy-washy term was the best its principal defenders could do. “Federalist”? Nothing more stirring, such as perhaps “loyalist”? Not even merely “unionist”? “Federalist”?

Cotler invites government to adopt anti-genocide Iran Accountability Act

Par Beryl Wajsman le 2 septembre 2009

In a press conference held in his riding of Mount Royal, MP Irwin Cotler made two significant announcements related to his Iran Accountability Act (IAA). The first was an invitation to the government to adopt the Act as its own legislation thereby assuring passage of the already broadly supported measure. The second was a plan for a comprehensive international community strategy...

A FREER, FAIRER, RICHER MONTRÉAL PLUS LIBRE, PLUS JUSTE, PLUS RICHE

Par Beryl Wajsman le 6 août 2009

MontrealSkyline_l.jpg“Ethics and transparency? Inform the people of your decisions and leave more than a few hours a month for the public to ask questions. Montreal as an international city attracting world business? Stop the culture wars and make a tax free zone downtown for tourists. Transport? Build a highway and rail link parallel to the 20 through Turcot. Economic development? Cut social engineering and nanny state programs. Get rid of the boroughs. Reduce the size of government like New York and Toronto. And give the savings back in lowered taxes to Montrealers, particularly the small business people who create 80% of our jobs. Urban planning? Develop air rights and stop the empty talk of ‘sustainable development’ in a city with a third of our households below the poverty line. Governance? Talk straight to the people.  They are not stupid. Just tired.”


 

Des changements, oui ! Mais lesquels ?

Par Pierre K. Malouf le 6 août 2009

Nous sommes en récession.  À quelques exceptions près, les experts s’entendent pour identifier la cause du mal : la  « déconnexion entre économie réelle et finance virtuelle. ».  Tous conviennent que  la crise  emmènera des changements.  Dans La Presse du 5 juin, Alain Dubuc écrit qu’elle « va forcer les économies à se transformer et à s’adapter à un monde qui ne sera plus le même .  Dans la revue Liberté, Gilles Dostaler déclare : « Cette crise est donc l’occasion idéale pour remettre en question la façon dont nous fonctionnons . ».

Louise Harel and the art of newspeak

Par Alan Hustak le 6 août 2009

When Louise Harel was still Quebec’s minister of municipal affairs, and promoting the borough system for Montreal, she envisioned the boroughs as  “little homelands.…What is important to understand,” she said back then, “ is that there are little bits of patrie throughout  Montreal, and the people are proud of it. That has helped me understand the feeling of identity in the suburbs. ''

Will the real Richard Bergeron please stand up?

Par Jessica Murphy le 6 août 2009

Projet Montreal’s website seems to have whitewashed an element of its leader’s history.

While it trumpets a number of books Richard Bergeron has published - “Le livre noir de l’automobile” and “L’économie de l’automobile au Québec” - there’s no mention of his most recent treaty, “Les Quebecois au volant, c’est mortel.” The book deals primarily with Bergeron’s favourite bugaboo - the car - and how it has caused millions of deaths and injuries since its invention..

Il ne faut pas exagérer la « flat tax »

Par Vincent Geloso le 6 août 2009

Le candidat à la chefferie de l’Action démocratique du Québec, Jeff Plante, a déclaré son adhésion à la “flat tax” à plusieurs reprises sur sa radio internet.  Récemment, il est sorti dans Le Soleil et a défendu la « flat tax » à nouveau.  L’idée peut avoir ses charmes, mais il faut la mettre dans le contexte québécois pour constater que ses effets seraient minimes voire indésirables.

Les héritiers (suite) : cadavre à bord

Par Pierre K. Malouf le 2 juillet 2009

Minoritaire, voire marginal, le rejet du capitalisme constitue au Québec une tradition plus que séculaire, dont je donnais dans mon dernier Brasse-camarade deux menus échantillons tirés au sort à l’époque de la « Grande noirceur » : Gérard Filion directeur du Devoir, Mgr Desranleau, archevêque de Sherbrooke.  J’aurais pu trouver mieux chez les ultramontains de la seconde moitié du XIXe siècle ou parmi les élites traditionnelles des années vingt à quarante du XXe, qui voyaient d’un bon oeil les régimes d’extrême droite qui sévissaient  en Europe...

Le vrai fondateur d’Hydro-Québec, c’est lui

Par Daniel Laprès le 2 juillet 2009

Le 11 juin dernier, dans le « blogue de l’éditorial » sur Cyberpresse, André Pratte répétait un mythe qui, bien que grotesque, est savamment entretenu par les indépendantistes. 
En effet, Pratte affirme que « Jacques-Parizeau-est-l’un-des-architectes-du-Québec-moderne », ce qui, soit dit en passant, est l’une des nombreuses hyperboles complètement ridicules auxquelles les nationalistes nous ont habitués quand il s’agit de mousser la gloire des semi-divinités qui trônent dans leur Panthéon imaginaire...

Montreal’s war on cars endangers citizens

Par Dan Delmar le 2 juillet 2009

With a municipal election only months away, anti-car policies are being forced on citizens, notably in the borough of Côte-des-Neiges-NDG, where merchants are left scratching their heads..

Therefore choose courage! (DATE DE PARUTION 16 OCTOBRE 2008)

Par Beryl Wajsman le 18 juin 2009

choosecourageWajsmanbw.jpgVeterans Week this year, culminating in Remembrance Day on Sunday, has a special resonation. Canada lost more of its bravest and boldest in foreign fields than it has in a long time. As we remember and pay tribute to those who made the ultimate sacrifice for freedom, we need to reflect on exactly what that sacrifice was for. What is at stake when a horrible evil is loose in the world and must be subdued. How our fate is tied up with others around the globe fighting the same fight. Too often in our smug comfort we think the world beyond our borders has little to do with us. We don’t feel it viscerally.



Un appel aux citoyens engagés – join us and help us!

Par Beryl Wajsman le 18 juin 2009

We are proud to present you with our first year anniversary retrospective. It has been quite a ride.

We started the Métropolitain to celebrate individual spirit and initiative that seeks to free itself from the suffocating constraints of the culture wars. We have advocated for the restoration of the sovereignty of the individual over domains which the state should not have entered and on which it should not have legislated. We have opposed rule and regulation aimed at social engineering. We have helped the vulnerable. We have given so many who have felt marginalized for so long a sense of community by speaking across the language divide. And we have reminded Montrealers—so long imprisoned in Quebec’s mentality of self-doubt driven by a jealousy of others self-belief—that our unique multiculturalism and multilingualism needs a broader international vision that does not reflexively reject the liberal pluralism of those western nations from whose philosophical and historical traditions we sprang.

Nationalisme: Haine de la culture (DATE DE PARUTION 1 MAI 2008)

Par Daniel Laprès le 18 juin 2009

Je ne suis pas nationaliste, et je prends le droit de le dire. Le nationalisme, c’est surtout l’exigence imposée à l’individu de devenir en tout et pour tout le serviteur de la tribu — ce qui est essentiellement déprimant et asservissant. Aussi, rien n’abêtit autant que la vanité tribale. À preuve, la nullité de plus en plus généralisée de la culture québécoise « officielle »—par là je veux dire l’essentiel de ce qui monopolise l’espace public et médiatique ; il faut regarder ailleurs que là pour trouver l’intéressant, et ça ne manque pas, heureusement...

Le patriotisme perverti (DATE DE PARUTION 15 MAI 2008)

Par Daniel Laprès le 18 juin 2009

Depuis longtemps déjà, un groupe de brutes épaisses fait partie du paysage idéologique québécois. Elles ont d’ailleurs encore fait parler d’elles ces dernières semaines : dans la nuit du 25 au 26 avril, elles ont profané la sépulture de l’ancien premier ministre Pierre Trudeau. Mais la souillure aura été double : les brutes épaisses ont aussi sali le nom de Louis-Joseph Papineau, qu’elles ont barbouillé sur le caveau de la famille Trudeau...

La Mer et ses sirènes (DATE DE PARUTION 26 FÉVRIER 2009)

Par Phillipe Allard le 18 juin 2009

La raison la plus fréquemment invoquée par les nationalistes de toute tendance pour justifier leur nationalisme est le voisinage entre la majorité francophone du Québec et ce qu’ils appellent, dans un élan si poétique, « une mer d’anglophones ».  D’un air entendu, nos patriarches, intellectuels et autres bien-pensants nationalistes ont l’habitude d’inaugurer quasi unanimement leurs discours de cette subtile métaphore. Tout juste si la « mer » ne fait pas partie des « attendus que » de la Loi 101...

Le discours du PQ : mensonges et idées dépassées (DATE DE PARUTION 27 NOVEMBRE 2008)

Par Jean-François Rancourt le 18 juin 2009

L’idéologie du Parti Québécois est basée sur une série de mensonges et d’idées dépassées.  Si ce parti a déjà été jeune et dynamique, voire utile au Québec, ce n’est plus le cas depuis longtemps.  Par des manœuvres habiles et en martelant sans cesse la même rhétorique, le PQ a réussi à faire croire à plusieurs qu’il serait le seul parti à pouvoir défendre les intérêts des Québécois, comme s’il détenait l’exclusivité des valeurs québécoises, et comme si, par surcroît, il détenait le monopole de la définition de notre identité collective...

La nation ne s’est pas prononcée (DATE DE PARUTION 30 OCTOBRE 2008)

Par Pierre K. Malouf le 18 juin 2009

Les libéraux faisaient élire au Québec, sous Trudeau, 74 députés sur 75.  Était-ce alors la nation qui se prononçait pour la vision trudeauiste du fédéralisme ?  Qui soutiendrait une thèse aussi absurde ?  Seul un dictateur peut prétendre agir au nom de la nation.  En démocratie, celui qui obtient plus de votes que ses adversaires, voire une majorité absolue des suffrages (50 % plus un), possède toute la légitimité nécessaire pour exercer le pouvoir, voter des lois, voire déclarer la guerre.  Son pouvoir ne va pas plus loin...

Notre politique linguistique: Une vache sacrée, une bête noire (DATE DE PARUTION 10 JUILLET 2008)

Par Julius Grey le 18 juin 2009

Manifestement injuste et exagérée lors de sa promulgation en 1977, la loi 101 a été modifiée et améliorée à tous les niveaux des cours de justice, y compris celles des Nations unies, ainsi que par le législateur. Devant la nécessité inébranlable de protéger et de promouvoir la langue française, et le besoin aussi impérieux de respecter les limites de la démocratie libérale et de préserver une place honorable pour la partie anglaise de notre héritage, cette loi, telle qu’amendée, constitue un compromis raisonnable, même si on peut continuer à discuter de certains détails et de son application...

Jean-Charles Harvey, le précurseur (DATE DE PARUTION 1 MAI 2008)

Par David Simard le 18 juin 2009

Le lancement du Métropolitain, premier hebdo bilingue à apparaître à Montréal depuis des lunes, est une formidable occasion pour nous souvenir d’une figure importante de l’histoire du Montréal et du Québec du 20e siècle, Jean-Charles Harvey. Pourquoi ? Parce que ce défenseur des libertés avait promu, envers et contre les sectarismes de toutes sortes, la lutte contre les préjugés qui divisaient les deux principales communautés linguistiques de Montréal. C’est pourquoi je pense qu’il aurait vu d’un bon œil l’avènement, en 2008, d’un journal comme le Métropolitain...

Notre maître l’avenir (DATE DE PARUTION 15 MAI 2008)

Par David Simard le 18 juin 2009

En 1944, la devise électorale du premier ministre libéral du Québec, Adélard Godbout, était un vibrant « Notre maître l’avenir », celle-ci étant une riposte au morne et arriéré « Notre maître le passé » de Lionel Groulx.  Au cours d’un seul mandat, les réalisations du gouvernement Godbout furent nombreuses et marquantes : fondation de l’Hydro-Québec, droit de vote des femmes, modernisation des lois ouvrières, en plus d’avoir établi, contre l’opposition hargneuse des élites traditionaliste et cléricale, l’éducation gratuite et obligatoire...

Et la liberté dans tout ça ? (DATE DE PARUTION 12 JUIN 2008)

Par Daniel Laprès le 18 juin 2009

Il y a une chose dont on n’aura pas beaucoup entendu parler durant notre interminable psychodrame sur les accommodements religieux.  Cette chose-là, c’est la liberté.  En effet, peu de gens dans les médias ni parmi les bien-pensants de tout poil, et encore moins chez les politiciens, auront relevé le fait que c’est toujours la liberté, ce socle sur lequel repose la démocratie libérale, qui est la première à être remise en cause lorsque les adeptes des sectes religieuses s’efforcent d’imposer leurs coutumes superstitieuses à la société.  Le principal discours qu’on aura entendu chez la plupart des éditorialistes, commentateurs et politiciens racoleurs de votes, pourrait en substance se résumer par un insipide : « Tout le monde y est ben beau, tout le monde y est ben fin, les religions sont toutes ben cool. »...

La petite politique de la peur (DATE DE PARUTION 29 MAI 2008)

Par David Simard le 18 juin 2009

En ce lendemain du dépôt du rapport de la Commission Bouchard-Taylor, me voici attablé à une bonne terrasse montréalaise. En observant les passants et passantes, je constate la diversité culturelle et linguistique qui règne à Montréal et qui fait l’un des plus beaux atours de notre métropole. Mais je suis brutalement ramené à une certaine réalité en entendant la discussion de mes voisins de table, qui semblent éprouver la sempiternelle insécurité identitaire des Québécois dits « de souche ». La fixation angoissée sur l’identité collective du « nous » n’a pas encore fini de faire des siennes, on dirait bien...

What we’re for (DATE DE PARUTION 29 MAI 2008)

Par Beryl Wajsman le 18 juin 2009

The Bouchard-Taylor Commission’s recommendations stated many things very well. They echoed much that was obvious and most of the conclusions exhibited a great deal of common sense. But even coming in some twenty per cent below budget, a commendable achievement for a government mandate, common sense was the least we should have expected...