The Métropolitain

Une pensée en équilibre

Par Louise V. Labrecque le 26 août 2011

La philosophie vécue et appliquée au quotidien, vous connaissez ?  C’est l’indispensable objet de la philosophie, soit la dimension du travail journalier, critique, quotidien, dans l’expression des valeursphilosophiques, afin de donner ou redonner de l’énergie, de la vie, aux choses parfois les plus simples, voire les plus banales, de nos moments de tous les jours.  La philosophie est un genre culturel particulier, indissociable de la raison, et s’expliquant ainsi concrètement dans la réalité vécue. En effet, elle demeure une dimension importante, se situant en amont de la rhétorique.  En fait, il n’existe pas de vie « ordinaire » en philosophie, car à l’intérieur de toutes vies coexistent « le devenir réel », ce qui présuppose, comme disait brillamment Hegel, qu’il faille s’exercer à renoncer aux méthodes de spéculations pures, pour favoriser a contrario de nouvelles formes d’incorporation du réel au monde humain, dans la vie de tous les jours, afin de pouvoir philosopher simplement, car la vie est quotidienne, et tellement quotidienne !

pensees.jpgJustement,  je souhaite, par la rédaction de cet article, vous entretenir d’un livre intimement et entièrement associé à cette attitude philosophique : « PENSÉES pour vivre au quotidien», deuxième recueil de la très éclairée auteure et philosophe: Danièle Geoffrion, publié aux Éditions du CRAM.  De toute évidence, ce livre s’inscrit dans le continuum de la publication du premier recueil « Philosopher pour vivre au quotidien  - du sens et des mots -, tout en suggérant une ouverture pour aller plus loin en soi, plus profondément, afin de susciter l’envol  de tout ce que l’on porte enfouis, et qui ne demande, souvent, qu’à se laisser happer par la lumière de la réalité. De plus, ce tome 2 ajoute une facette supplémentaire à la dimension individuelle, pour entrer au cœur de l’action sociale, à l’intérieur des liens étroits de la concrétude, afin de favoriser des passerelles entre ce qui constitue et conduit nos sociétés démocratiques. En effet, le philosophe pratique est celui qui capte la grandeur de toutes ces idées, afin d’y réfléchir à partir d’une démarche philosophique vécue loin des cartographies abstraites,pour mieux la transposer sur le quotidien, pour aider tout un chacun à habiter le monde avec sérénité, à réfléchir avec simplicité et intelligence, sans cultiver d’ambiguïté volontaire ou involontaire, ou autres mécanismes de défense. Ainsi, nous devenons toutes et tous des philosophes, à l’intérieur de cet objet philosophique incroyablement riche qu’est le quotidien. De ce fait, cessons d’être effrayés par la philosophie !  Bien au contraire, c’est avec une exquise simplicité, sans argumentation, complications ou autres brusqueries, que nous invite l’auteure, pourtant savante et fort érudite, à philosopher, au-delà des théories, concepts, et schémas intellectuels. C’est que la philosophie est avant tout populaire, et doit le demeurer, condition sine qua none à sa compréhension réelle. C’est ce qu’on appelle : « vivre sa pensée », et c’est ici, précisément, que ce petit livre-bijou de Danièle Goeffrion,  « PENSÉES pour vivre au quotidien » prends toute son importance, en nous invitant à une méditation quotidienne par des aphorismes inspirants, puisés à même la vie de personnes réelles, et qui constitue, en ce sens, une véritable recherche d’équilibre, favorisant l’hygiène mentale de chaque instant.

En somme, il est impossible de ne pas tomber complètement sous le charme de cette invitation, tellement que cela peut surprendre, l’espace d’un instant, les esprits agités. De la même manière, ce livre invite à l’observation attentive de tout ce qui nous entoure, en particulier la nature, afin d’entrer petit à petit dans un état de contemplation bienfaisant. De plus, les instants de grâce de la vie sont également riches à noter, par exemple une marche en forêt dans le calme voluptueux, ou tout autres moments duquel nous avons le sentiment profond d’être en accord parfait avec le monde. En effet, il est bon d’apprendre à observer la nature, la manière spéciale qu’elle a de se régénérer, ses bruits familiers, son ordre naturel, ses cycles et ses saisons. La sagesse, au cœur de l’homme, est bien nichéedans sa solitude existentielle, et puise en elle-même un espoir, dont ce livre se fait un doux écho. À la lecture, et cela dès les premières pages, ne soyez donc pas étonnés de vous sentier particulièrement apaisés, conscients, et déterminés dans la découverte des pages suivantes.  C’est également à la tendresse que ce livre invite, et à la paix, avec une nouvelle manière d’aborder la vie, une autre manière de respirer, de voir le monde, en embrassant un horizon plus large, et surtout plus harmonieux.  Bref, un nouvel art de vivre, certes, et aussi un réel engagement, dans la libre-pensée,  pour un nouveau vivre-ensemble, à l’intérieur d’une philosophie réellement humaniste.

Geoffrion, Danièle , « Pensées- pour vivre au quotidien- », Éditions du CRAM, Montréal (Québec) CANADA, 158 pages, 2011.