Marc Garneau et « la cohesione sociale »

Par P.A. Sévigny le 26 juin 2008

When Marc Garneau flew in space, he could see the entire country from coast to coast and then some. Years later, now that he’s Stéphane Dion’s Liberal candidate in Westmount-Ville Marie, he’s still gets to cover a lot of territory but this time it’s on the ground as he gets to know the streets of his riding.

“We’ve got to get to know the issues that matter,” said Garneau. “We’ve got to come up with some serious answers.”

Bien que le premier ministre Stephen Harper ait reconnu que les conservateurs ont peu de chances de gagner ce comté, Garneau insiste d’attendre jusqu’au dernier moment avant de déclencher des élections partielles qui pourraient bien changer le jeu de la politique nationale qui se déroule sur le parquet de la Chambre des Communes à Ottawa. Malgré tout, Garneau a affirmé au Métropolitain que cela fait déjà 8 mois qu’il travaille à plein temps pour se faire connaître dans sa circonscription.

“While everybody seems to have a lot on their mind…questions about the environment and global warming do seem very important in the political dialogue in the riding,” he said.

While the crumbling urban infrastructure and the city’s shaky finances are not, strictly speaking, part of the federal government’s political mandate, Garneau agreed the city’s services and its municipal infrastructure would have to be improved if Montreal is to maintain its status as one of the major cities of North America. He intends to do what he can to help the city because he, like any other politician in this new millennium, understands how important cities have become for the future of any modern economy. He also said people are concerned about Canada’s political and social image in the world at large.

Le candidat n’hésite pas de dire franchement ce qu’il pense quant aux enjeux les les plus importants de cette élection complémentaire et du scrutin national qui suivra : « Les Canadiens, dit-il, auront bientôt à faire des choix qui définiront la politique du pays pour les années à suivre. »

Non seulement croit-il que la nouvelle taxe sur le carbone que propose son chef, Stéphane Dion, pourrait facilement reconfigurer la fiscalité du pays, mais le deuxième volet de ses engagements de Dion pourraient finalement forcer le gouvernement à faire ce qu’il faut pour s’attaquer au fléau de la pauvreté qui affecte les enfants ici au Canada. Mais, bien que les libéraux veulent faire payer ceux qui consomment le plus de carburant, Garneau s’est empressé de préciser que les revenus de cette taxe seront utilisés pour baisser les impôts corporatifs qui présentement écrasent les forces productives du pays.

Contrary to Jack Layton’s recent statements about Dion’s new carbon tax proposal, Garneau said there was no way the Liberals would ever allow this tax to become yet another burden upon the backs of Canada’s poor.

“It has to be seen within the context of a new fiscal package,” he said. “The carbon tax would be revenue-neutral as it would be re-distributed within a new fiscal approach that would use the new revenue to reduce both corporate and individual taxes.”

The candidate also had a lot to say about the Liberal’s new 30/50 plan to fight poverty, especially juvenile poverty within the nation. Garneau said the Liberals intend to reduce poverty by at least 30% per cent within their first 5 years in power and especially by 50% per cent as far as the nation’s children are concerned within the same time frame.

« C’est une grande initiative, dit-il. Et ceci demande une grande volonté car ce n’est ni plus ni moins que d’un projet de société dont il s’agit. »

As a working engineer, a scientist and as Canada’s first astronaut, Westmont’s Liberal candidate believes the government should reconsider its priorities as concerns the nation’s scientific research and development facilities. Garneau would very much like to see a greater priority given to scientific development in order to encourage Canadian research and technical innovation.

Even as he cited a number of examples where Canada, still a small country when compared to the world’s economic and political giants, got big results, he still believes we could do a lot better.

Garneau croit que le gouvernement pourrait mieux promouvoir et même défendre plus adéquatement la propriété intellectuelle des Canadiens, tout en développant des moyens par lesquels les scientifiques pourraient mieux sortir leurs innovations des laboratoires afin qu’ils puissent rencontrer leurs marchés. « C’est là un objectif qui devrait être une priorité pour le gouvernement, affirme Garneau. Nous avons tout ce qu’il faut pour le faire mais il reste beaucoup de travail à faire pour y parvenir »

Marc Garneau insiste sur sa motivation à représenter tous les gens du comté, et non seulement ceux qui habitent les rues boisées (et fortunées) de Westmount. Il est convaincu que que tous les élus de tous les niveaux doivent comprendre que la cohésion sociale est devenue l’une des questions les plus urgentes dans notre société, particulièrement en milieu urbain. Sans prétendre détenir toutes les solutions à lui seul, le candidat affirme être résolu dans sa volonté de faire tout se qu’il faut pour réduire la pauvreté dans ce comté que plusieurs considèrent parmi les plus riches au pays.

“With 43% per cent of the riding’s population living below the poverty line, we’ve got to find some solutions and we have to find them fast.”

« C’est difficile de maintenir          sa dignité quand on est contraint d’attendre en file pour obtenir         un repas dans une salle communautaire », affirme Garneau.

« C’est intolérable. On ne peut pas rester indifférent, il faut faire quelque chose. »

Commentaires

Veuillez vous connecter pour poster des commentaires.


Editorial Staff

Beryl P. Wajsman

Redacteur en chef et Editeur

Alan Hustak

Senior Editor

Daniel Laprès

Redacteur-adjoint

Brigitte Garceau

Contributing Editor

Robert J. Galbraith

Photojournaliste

Roy Piberberg

Editorial Artwork

Mike Medeiros

Copy and Translation

Val Prudnikov

IT Director and Web Design

Editorial Contributors
La Patrie